Mon panier

Fermer

Scandale au sommet de la KPOP (Partie 1)

Ecrit par Clément Lépy

• 

Posté le mars 13 2019

 

 

 

Vous avez très certainement entendu parler du scandale qui secoue la Corée depuis plusieurs jours, ayant eu pour conséquence l'annonce de Seungri de se retirer de la scène médiatique (11.03) et le retour en catastrophe de Joonyoung en Corée du Sud hier soir (12.03)

Il peut être difficile pour vous d'obtenir des informations dans toute cette tourmente et de les connecter, ainsi je vais tenter de vous présenter l'enchaînement des faits. 


Les faits reprochés dans le cadre de ce scandale sont d'une extrême gravité, et il ne s'agit pas ici de prendre parti, mais uniquement de vous présenter de manière synthétique l'enchaînement des faits tel qu'ils ont été révélés ces derniers jours.

 

 

 

De qui s'agit-t'il ? 

- Seungri, membre du groupe Bigbang et businessman.

 

- Jung Joon young: chanteur, compositeur et célébrité à haute visibilité médiatique (notamment star du programme KBS "2 jours et une nuit"). 

L'enchaînement des faits

1. Les clubs attirent l'attention

Plusieurs événements attirent l'attention sur les clubs ARENA (Gangnam) et Burning Sun (Sinnonhyeon), qui sont associé à l'image de Seungri. Ils sont notamment suspectés d'évasion fiscale (on y voit par exemple des prix de boissons VIP démesurés et des paiements uniquement par virement bancaire attirant l'attention), de fournir des drogues aux clients VIP et de fournir également des services de prostitution à des fins lobbyistes pour leurs clients VIP (et notamment d'investisseurs étrangers) 

Ex: une bouteille achetée 65.000 wons revendue 6 fois plus chère

(https://www.allkpop.com/article/2019/03/burning-sun-revealed-to-be-using-a-fake-menu-to-evade-tax-their-secret-menu)

 

2. Une vidéo Leak sur les réseaux sociaux

le 24 Novembre 2018, un client du club Burning Sun dit avoir été témoin d'une scène troublante: l'agression d'une femme qui aurait tenté de se réfugier derrière lui. L'homme est ensuite tabassé par la sécurité du club, et une vidéo de cette scène fuite sur les réseaux sociaux. 

Seungri nie les accusations et accuse les médias de fabriquer de fausses preuves en ce qui concerne les suspicions de drogues et de prostitutions dans ces clubs.

(https://twitter.com/stuckonarii/status/1105162024940527617)

 

3. Investigations des clubs 

Fin 2018, des investigations au club Arena et Burning Sun sont entamées, notamment sur les accusations d'évasion fiscale. 

En Février 2019, l'affaire prend une nouvelle tournure avec le témoignage d'un client VIP du club Burning Sun: il témoigne avoir été témoin de scènes de viols de jeunes femmes droguées au GHB et proposées aux clients VIP dans ces clubs. 

Des fouilles sont effectuées dans les clubs et les commissariats de police suspectés de corruption sur cette affaire.

(https://www.encoreedusud.com/2019/02/le-burning-sun-adepte-du-ghb-la-drogue.html)

 

4. Des conversations privées mettent le feu aux poudres

Le 11 Mars 2019, des conversations privées échangées sur l'application Kakaotalk, datant de 2015 sont authentifiées et commencent à leaker dans la presse. Elles confirment l'existence de services de prostitutions à visée lobbyiste proposés par Seungri dans les clubs incriminés. Les conversations dévoilent également l'échange de vidéos Molka (vidéos filmées à l'insu des victimes) à caractère sexuel échangés entre les membres des conversations.

 (https://www.soompi.com/article/1309411wpp/chatroom-with-seungri-allegedly-leaked-through-fellow-celebritys-phone)

 

Après ces révélations, les preuves à l'encontre de Seungri permettent de changer son chef d'accusation (성매매알신) que l'on pourrait traduire par entremetteur de prostitution. Son passeport lui est retiré, et il doit se rendre au commissariat le 13.03.2019

Dans la foulée, Seungri annonce son retrait de la vie médiatique. Il devait intégrer l'armée le 25.03.2019, ce qui placerait le jugement de cette affaire sous l'autorité de l'armée (et loin des caméras). Précisons qu'une peine de plus de 18 mois annule le service militaire obligatoire. 

 

4B. Qui sont les personnes incriminées dans ces conversations ?

Plusieurs personnes sont identifiées dans ces conversations: 

- Seungri: les conversations dévoilent notamment les services VIP proposés aux investisseurs.
- JoonYoung: une douzaine de conversations différentes (de groupe ou 1:1) sont identifiées, une dizaine de vidéos Molka différentes sont ainsi identifiées, avec des messages très explicites sur des relations sexuelles et l'apologie du viol.
- D'autres personnes dont l'identité n'a pas encore été révélée sont également présente dans ces conversations: "M. Kim", un chanteur, "C", "M", "M. Yoo", "H" et "G". 

Les conversations servaient non seulement à partager des vidéos prises illégalement, mais notaient également leurs partenaires sexuelles, les comparant à des plats. Ce scandale est particulièrement perturbant car il s'inscrit en Corée du Sud dans une suite de scandales similaires ayant poussé les femmes coréennes à organiser d'immenses manifestations contre les Molka et l'absence de mesures.

 

5. L'attention se concentre sur Joonyoung

Pour le moment, l'attention se porte surtout sur Joonyoung qui est passé de coqueluche des médias à paria en quelques jours. 

Joonyoung a pourtant déjà été dans la tourmente lorsqu'en 2016, son ex copine l'accusa d'avoir pris à son insu une vidéo et de l'avoir partagée dans des groupes de conversations. Il nie alors les faits, et dit à la police ne plus être en possession du téléphone en question, qui serait tombé en panne. Les charges sont alors abandonnées faute de preuves et il ré-apparaît à la télévision après seulement 3 mois de pause et des excuses publiques. Le site Dispatch dévoile qu'il aurait échangé des messages montrant le peu de cas qu'il aurait fait de cette affaire: "je ferais semblant d'être désolé et je reviendrais". 

(https://www.dispatch.co.kr/2010489)

"Je ne décevrai plus les spectateurs"

 

A la lumière des révélations récentes, une phrase du rappeur Zico lors du tournage de l'émission Radiostar en 2016 a attiré l'attention des Netizens coréens: Il mentionne en effet l'existence d'un "golden phone": un téléphone que possède Joonyoung et utilise à part de son téléphone uniquement pour kakaotalk. Ce téléphone serait rempli de contact de femmes, et de nombreuses célébrités. 

(https://www.allkpop.com/article/2019/03/zicos-past-comments-about-jung-joon-youngs-golden-phone-regains-attention)

 

De nombreux Netizens se demandant alors ce que savait exactement le rappeur Zico. Il clarifie la situation sur son compte Instagram: " Tout ce que j'ai vu sur ce téléphone, c'est une liste de contacts. [...] Cela fait très longtemps que je n'ai pas été en contact avec JoonYoung. [...] Merci de ne pas tirer de conclusions hâtives".

(https://www.allkpop.com/article/2019/03/zico-clarifies-his-story-involving-jung-joon-youngs-golden-phone-not-in-contact-wjung-joon-young-anymore)

 

Les prochains jours amèneront certainement leurs nouveaux lots de révélations, et les messages échangés sur les conversations sont quand à eux révélés au compte-gouttes et repris sur les réseaux sociaux, provoquant un profond sentiment d'indignation et un goût amer de déjà vu.

 

 

 

 

J. R

Commentaires

0 Commentaires

Laisser un commentaire